Pourquoi il faut éviter l’automédication ?

Pouvant être définie comme la prise de médicaments sans avis médical, l’automédication est une mauvaise pratique à laquelle s’adonne pourtant une frange importante de la population française. Persistante malgré l’accès facile à l’information, cette mauvaise attitude sanitaire semble malgré les nombreux méfaits qu’elle comporte, avoir de plus en plus d’adeptes.

Le médicament est un produit dangereux

Produit de laboratoire obtenu suite à la combinaison de divers composés et solutions chimiques, le médicament est un produit pharmaceutique dont la consommation devrait être à priori autorisée par des agents de santé. Selon les enquêtes, il y’aurait 61 médicaments vendus sans ordonnance en France. Un article publié sur le site de ce magazine santé paraissant en ligne dévoile même qu’il y’a parmi ces 61 produits en vente libre, 28 dont la dangerosité est confirmée. Malgré les diverses sensibilisations et mises en garde, le nombre d’adeptes de cette mauvaise pratique est croissant. Ils seraient en effet environ 8 français sur 10 à pratiquer l’automédication.

Les risques liés à l’automédication

Les principales conséquences de l’automédication sont liées à la posologie. Si le surdosage est l’effet le plus enregistré, il existe néanmoins quelques rares cas de sous dosage. L’autre conséquence de l’automédication est relative à l’association de plusieurs médicaments. Cette pratique expose à un risque d’incompatibilité et à la juxtaposition des effets indésirables. Même si tout le monde est vulnérable, les personnes les plus exposées sont les enfants, les personnes âgées et les personnes souffrant d’insuffisance rénale.

Les difficultés pour le corps médical

L’automédication peut également être à la base du masque partiel ou total de certains symptômes et donc du mauvais diagnostic de certaines pathologies. Il en découlerait l’administration d’un mauvais traitement. Enfin, il faut préciser que la pratique de l’auto médication peut entraîner d’autres maladies et/ou aggraver celles déjà existantes, puis dans certains cas graves, conduire jusqu’à la mort. En somme, l’automédication est un comportement à bannir des habitudes car elle peut tuer.